Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Yvan Catel

Les BRICS : l’alternative globale...on comprend l'énervement de l'Empire US et de ses Sbires de l'UE !

Oufa se prépare au sommet des BRICS, l'événement des plus remarquables de l'année. Le premier hôtel construit en prévision du sommet est ouvert dans la ville qui accueillera en juillet les délégués du Brésil, de l'Inde, de Chine et d'Afrique du Sud.

Les BRICS sont un jeune format de coopération en développement. 3 milliards de personnes soit 42% de la population de la planète occupent un quart de la superficie de la terre. Le PIB sommaire du Brésil, de Russie, de l'Inde, de Chine et d'Afrique du Sud constitue près de 15% du PIB mondial.

La coopération fructueuse a été engagée il y a neuf ans. La première réunion ministérielle: en format BRIC a eu lieu en marge de la session de l'Assemblée générale de l'ONU en 2006. Le premier sommet du groupe a été convoqué trois ans après à Ekaterinbourg à l'initiative de la Russie. Les délégués ont examiné la crise financière mondiale et la sécurité alimentaire globale. Les sommets se déroulent régulièrement dans l'un des pays des BRICS. Les pays membres se sont entendus au Brésil de coopérer dans la sphère financière et de soutenir les exportations. L'Afrique du Sud a rejoint le groupe de pays en développement en 2010: c'est en ce moment que sont apparus les BRICS.

Le sommet à Fortaleza qui a eu lieu l'année dernière a constitué une étape cruciale dans le développement du groupe. Il a été décidé de fonder une Banque de développement des BRICS et de former un pool de réserves monétaires ce qui promet de garantir la sûreté économique dans les pays membres. Qui plus est, il est possible que ce soit l'alternative au FMI qui protège essentiellement les corporations transnationales et ne contribue pas à stabiliser le marché monétaire mondial.

L'analyste chef du groupe d'investissements « Nord-Capital » Roman Tkatchouk envisage les perspectives des BRICS:

Il a été prévu d'accéder d'ici 2050 au leadership mondial, de jouer le rôle clé, de devenir plus influent que les Etats-Unis et l'UE. Les efforts appropriés sont déployés: la fondation de la banque, les contrats réciproques. Les pays ont signé l'accord sur la formation d'un pool de réserves monétaires des BRICS. Les pays ont concrétisé la coopération. Il est possible que la banque soit l'alternative au FMI. Si un pays des BRICS se heurte aux problèmes financiers, elle pourra lui prêter concours.

Le groupe joue un rôle substantiel dans le règlement des problèmes mondiaux et la garantie de la sécurité globale. Les BRICS sont déjà l'alternative aux autres alliances économiques, estime le chef de chaire d'histoire des pays d'Extrême-Orient de la Faculté orientale de l'Université d'Etat de St Petersbourg Vladimir Kolotov:

Les structures dans lesquelles les Etats-Unis jouent le rôle principal parviennent à contraindre leurs partenaires à appliquer les décisions adoptées à Washington même si elles ne les arrangent pas. Pour reprendre l'expression d'Obama, ils « arrachent les mains » aux partenaires. Les sanctions qui portent préjudice à l'UE le confirment. En ce qui concerne les BRICS, le groupe est fondé sur la souveraineté et la non-ingérence dans les affaires intérieures. C'est ce qui le distingue foncièrement des institutions dirigées par les Etats-Unis.

En invitant les leaders des BRICS au sommet à Oufa, Vladimir Poutine a promis d'assurer la continuité et de prendre en considération le bilan du sommet au Brésil.

Source : http://fr.sputniknews.com/analyse/20150310/1015110640.html#ixzz3U6bdUP00

Commenter cet article