Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Yvan Catel

Journaliste US: la CIA étrangement discrète sur le crash du vol MH17
Tous les articles repris sur ce site confirment que le silence coordonné de nos médias s'avère être un véritable complot ! Les coupables devront un jour ou l'autre répondre de leurs actes odieux...l'Histoire les rattrapera !

Les Etats-Unis savent bien qui a abattu le Boeing malaisien dans le ciel de l'Ukraine en juillet 2017, mais refusent de publier leurs infirmations, affirme le journaliste américain Robert Parry connu pour ses enquêtes retentissantes.

La CIA dispose de nombreuses informations sur l'accident du Boeing malaisien qui s'est écrasé le 17 juillet 2014 dans l'est de l'Ukraine, mais elle ne les publiera jamais, car ces éléments contredisent l'hypothèse officielle de Washington selon laquelle l'avion a été abattu par les insurgés du Donbass, a déclaré le journaliste américain Robert Parry dans une interview à l'agence Sputnik.

Robert Parry s'est rendu célèbre par ses enquêtes journalistiques sur l'affaire Iran-Contra (vente d'armes à l'Iran en vue de financer les contras nicaraguayens), le trafic de cocaïne aux Etats-Unis et le crash du vol MH17. Concernant ce dernier dossier, il a publié des informations démontrant la responsabilité de l'armée ukrainienne dans cette tragédie.

Selon le journaliste, il a récemment demandé à la CIA de lui fournir les dernières informations dont dispose le renseignement américain sur la catastrophe du Boeing malaisien, mais a reçu les mêmes éléments que ceux publiés le 22 juillet dernier, cinq jours après la tragédie.

"Il est tout à fait évident que le renseignement possède de nouvelles informations. Cependant, il refuse de les publier pour la seule raison qu'elles ne contiennent aucune preuve attestant que l'avion a été abattu par les insurgés à l'aide d'un missile russe. Par contre, on y trouve des preuves montrant que la destruction de l'avion est l'œuvre de quelqu'un d'autre que les insurgés", a déclaré Robert Parry.

Selon lui, il a appris de sources fiables que la CIA avait effectué plusieurs enquêtes sur cette catastrophe sur la base des informations actualisées fournies par les services de renseignements américains. Néanmoins, les responsables de Langley continuent de nier l'existence de ces éléments.

"Ils ont beaucoup d'informations sur le vol MH17. Il s'agit non seulement de photos prises par des satellites, mais aussi de messages interceptés. Je dirai, sans révéler de secrets, que les Etats-Unis ont réellement la possibilité de fourrer leur nez partout, y compris dans des conversations téléphoniques".

"Ils analysent cette information, mais ne la partageront avec personne", a conclu le journaliste.

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré le 19 mars dernier que les médias occidentaux ont refusé de tenir compte des preuves — officiellement fournies par des spécialistes russes — qui démontraient la présence d'un avion militaire ukrainien à proximité du Boeing malaisien au moment de la catastrophe.

Le Conseil de sécurité nationale des Pays-Bas a promis de publier le rapport d'enquête définitif sur l'accident au milieu de 2015.

Source : http://fr.sputniknews.com/international/20150327/1015372614.html#ixzz3VfsBjLPB

Commenter cet article