L'expert militaire turc : la coopération avec Moscou nous libère de la coopération bornée avec l'Ouest

par Yvan Catel  -  3 Décembre 2014, 14:08

A l’issue des rencontres bilatérales ayant eu lieu dans le cadre de la réunion du Conseil de coopération, huit documents ont été signés par la Russie et la Turquie. Les parties ont examiné un grand nombre de questions, des sujets assez sensibles, ont fait d'importantes déclarations non seulement concernant les problèmes d’actualité des relations bilatérales, mais aussi régionales et internationales.

Au dire des experts, le niveau atteint de la coopération russo-turque permet de réfléchir sur la possibilité d'élaborer un schéma plus avancé de la coopération, y compris dans le domaine militaro-technique.

L’expert militaire de l'université Bilkent à Ankara, l’ex- président du Conseil des vétérans de la Turquie Koray Gürbüz, a exprimé son avis à ce sujet sur les ondes de Rossiya Segodnya.

À mon avis, la politique étrangère russe –c’est la politique la plus transparente dans le monde. Chez les Russes, tout est particulièrement net et clair. Dans leurs déclarations, il n'y a aucune phrase embrouillée et ambiguë.

La Turquie doit construire les relations avec la Russie, en comptant sur sa conception de politique extérieure et en lui faisant une entière confiance. C’est que, par sa politique conséquente dans les affaires internationales, Moscou a mérité la confiance.

L'Amérique, au contraire, est un maître des pièges et elle a devancé tout le monde en politique de deux poids, deux mesures. À cause d'elle, le Proche-Orient glisse vers le chaos à vue d’œil.

À mon avis, nous n’avons pas choisi un bon allié. La Turquie acquiert l'armement seulement à un seul fournisseur. Toute l'arme turque, sous prétexte du respect des standards de l'OTAN, doit correspondre à ses règles. Cela signifie que toutes nos unités de combat se trouvent sous le contrôle de l'Occident. Tous nos systèmes de défense antiaérienne, nos radars sont dirigés en réalité par les Américains. Aujourd'hui, par exemple, l'Iran ne peut pas utiliser l'arme, achetée aux États-Unis à l’époque. L’arme stockée est en train de pourrir et, probablement, elle ne pourra jamais être utilisée.

La Turquie doit réfléchir sur cela. Un tel partenariat borné ne peut pas se prolonger. La Russie fabrique des armes puissantes. Ses systèmes de défense antiaérienne sont parmi les plus puissants dans le monde. À mon avis, si jusqu'à présent les Américains n’ont pas réussi à utiliser l'aviation contre Asad en Syrie, c'est parce qu’il possède les systèmes russes de défense antiaérienne.

La Turquie doit prendre en compte cela et, à part les mécanismes existants de la coopération militaro-politique dans le cadre du « BLACKSEAFOR » (forces navales internationales des pays-riverains de la mer Noire), créer les nouveaux mécanismes de coopération.

Source La Voix de la Russie : http://french.ruvr.ru/2014_12_03/Lexpert-militaire-turc-la-cooperation-avec-Moscou-nous-libere-de-la-cooperation-bornee-avec-lOuest-9262/

L'expert militaire turc : la coopération avec Moscou nous libère de la coopération bornée avec l'Ouest