Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Yvan Catel

L’Acte « Sur le soutien de la liberté de l’Ukraine » est dirigé contre l’Europe, la Russie et le bon sens
L’Acte sur le soutien de la liberté de l’Ukraine approuvé le 12 décembre par les deux chambres du Congrès sera soumis cette semaine à la signature de Barack Obama. Le Sénat devra voter le document, la chambre des représentants l’ayant amendé.

Or, vu la majorité des républicains au Congrès, ce sera une procédure formelle. Selon les experts américains, ce n’est que la troisième variante beaucoup moins dure que les deux précédentes, qui a été approuvée. Elles se distinguent à peu près comme un gourdin en caoutchouc et la manche de pelle : les deux peuvent causer des traumas graves.

Il est à noter que l’Acte autorisant les livraisons d’armes à Kiev et recommandant de nouvelles sanctions à l’égard de Moscou est loin d’enthousiasmer la Maison blanche bien que la future loi n’oblige le président à livrer les armes ni à proclamer les mesures punitives supplémentaires contre la Russie. Elle lui permet tout simplement d’appliquer de telles mesures s’il les estime nécessaires. Le Congrès aura un puissant instrument de pression sur « l’ami Barack » : l’autorisation est donnée et seul un président méprisant les intérêts américains pourrait ne pas en profiter. Ce sont des accusations plus que sérieuses.

Obama a dit à l'issue des premiers résultats du vote qu'il n'était pas prêt pour le moment aux sanctions supplémentaires ayant ajouté une phrase très sérieuse. Il est possible qu’au lieu de contraindre Moscou de changer d’attitude, les sanctions sapent l’unité des Etats-Unis et de l’Europe. Ce sera « la victoire stratégique de Poutine ». La Maison blanche comprend que l’Europe est fatiguée des sanctions qui lui portent préjudice. Les appels des Etats-Unis à « fouetter Moscou » ne font que l’irriter.

Moscou est étonnée par l’approbation de l’Acte au moment où le cessez-le-feu est observé dans le Sud-Est de l’Ukraine. Les parties ont engagé le retrait d’équipement lourd et un progrès s’est esquissé dans le règlement.

Les actes du Congrès ne correspondent pas aux tentatives d’assurer la paix en Ukraine, dit le vice-président de l’Association russe du droit international Oleg Khlestov.

« Le récent Acte démontre l’authentique valeur des déclarations de Washington sur les droits de l’homme, la liberté, la démocratie. De tels actes ne font qu’étonner et indigner ceux qui font preuve de bon sens. »

Le projet de loi permet de réserver les armes de défense aux militaires ukrainiens pour 350 millions de dollars. Il autorise, en outre, les sanctions contre les secteurs militaire et énergétique russe, y compris contre l’exportateur d’armements Rosoboronexport. Il est possible que le président des Etats-Unis décline ces sanctions pour garantir la sécurité nationale.

Source La Voix de la Russie : http://french.ruvr.ru/2014_12_15/L-Acte-Sur-le-soutien-de-la-liberte-de-l-Ukraine-est-dirige-contre-l-Europe-la-Russie-et-le-bon-sens-7087/

Commenter cet article