L’aide militaire US en Colombie contribue à l’accroissement d’exécutions extra-judiciaires

par Yvan Catel  -  11 Juillet 2014, 08:58

Une enquête a révélé que, lors de la mise en œuvre du Plan Colombie, en particulier dans les années 2000, une augmentation substantielle a été observée dans les statistiques d’exécutions extrajudiciaires par les Forces Armées et la Police Nationale colombiennes.

Le Mouvement de la Réconciliation (FOR) et la Coordination Colombie-Europe-Etats-Unis (CCEEU) ont présenté les résultats d’une enquête [1] qui révèle comment l’« aide militaire » que Washington a fourni à Bogota, entre 2000 et 2010, a donné lieu à une augmentation des cas d’exécutions extrajudiciaires de civils, connus sous le nom de « faux positifs » [2].

L’agence de presse EFE explique que l’étude publiée Jeudi [19 juin 2014] ’analyse le niveau de pénétration de l’aide militaire des États-Unis’ dans l’Armée colombienne et les registres de « faux positifs » du bureau du Procureur.

’Il existe une corrélation entre les brigades de l’armée qui ont reçu un niveau moyen d’aide des États-Unis et la commission d’exécutions extrajudiciaires’ affirme le rapport, basé sur l’étude de tendances.

Le rapport indique que les ’unités de militaires colombiens qui recevaient de l’aide des États-Unis, essayaient de démontrer leur efficacité en présentant un grand nombre de guérilleros exterminés, alors qu’en réalités les victimes n’étaient pas toujours des guérilleros’.

Le texte soutient également qu’’un plus grand pourcentage d’exécutions multiples était commis par des unités commandées par des officiers formés par les États-Unis, entre 2001 et 2003, que par des unités dirigées par des officiers choisis au hasard’

La recherche conclut que, pendant le Plan Colombie, un programme de coopération avec les États-Unis qui a été mis en œuvre en 2002 pour, prétendument, mettre fin au trafic de drogue et aux groupes insurgés, ’une augmentation substantielle dans les statistiques d’exécutions extrajudiciaires par l’armée et la police a été observée’.

Grâce à des témoins, des organismes judiciaires et des ONG, l’étude indique que, entre 2000 et 2010, 5763 exécutions extrajudiciaires ont été enregistrées en Colombie, dont 1821 attribuées à une unité spécifique de l’Armée.

En outre, pendant le gouvernement d’Álvaro Uribe (2002-2010), ces cas ont augmenté de 101%, et pendant que le général Mario Montoya était le commandant de l’Armée, à qui l’on attribue la promotion de cette politique du chiffre (avantages en échange de pertes au combat), ces cas ont augmenté de 141%.

Les exécutions extrajudiciaires de civils sont des cas présentés comme des victimes de combat en échange d’avantages économiques ou promotions. Toutefois, dans ces cas des civils innocents sont présentés au lieu d’insurgés et de guérilleros.

Traduction : Association EntreTodos France

Source originale : http://www.telesurtv.net/articulos/2014/06/20/ayuda-militar-de-ee.uu.-a-colombia-incremento-casos-de-falsos-positivos-4009.html - teleSUR-RT-EFE-ElEspectador/MARL – CA

[1] NdT : Le rapport « ’Faux positifs’ en Colombie et le rôle de l’assistance militaire des Etats-Unis, 2000-2010 » est disponible en espagnol sur : http://www.colectivodeabogados.org/IMG/pdf/1_inform.pdf (Juin 2014)

[2] NdT : Voir Désinformation et manipulations : les ’faux-positifs’ d’Oscar Fortin (14/01/2010) http://www.legrandsoir.info/Desinformation-et-manipulations-les-faux-p...

URL de cet article 26077

http://www.legrandsoir.info/l-aide-militaire-us-en-colombie-contribue-a-l-accroissement-d-executions-extra-judiciaires.html

L’aide militaire US en Colombie contribue à l’accroissement d’exécutions extra-judiciaires