Communiqué en réponse au Vice-président des Etats-Unis, Joe Biden

par Yvan Catel  -  13 Mars 2014, 14:09

Le Régime "Obama" est une véritable plaie !

Le Vice-président du Venezuela a rendu public un Communiqué en réponse au Vice-président des Etats-Unis, Joe Biden

Vice-présidence de la République Caracas, 9 Mars 2014.

Du « Cuartel de la Montana -4 de Febrero », le Vice-président de la République, Jorge Arreaza a fait connaitre un communiqué officiel du Gouvernement bolivarien, en réponse aux déclarations faites par le Vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, qui accusait le Président constitutionnel de la République Bolivarienne du Venezuela, Nicolas Maduro, d’inventer des conspirations contre son pays et qui qualifiait d’alarmante la situation actuelle du pays.

Le Vice-président Jorge Arreaza a affirmé qu’il existe bien un complot international de gouvernements et de médias qui veulent dénaturer les événements qui ont lieu au Venezuela en nous faisant passer en dehors de nos frontières pour un pays où les droits humains sont bafoués et où ont lieu des confrontations graves entre les citoyens. « Il est bon que le peuple du Venezuela sache que les Etats-Unis font partie de cette conspiration internationale qui a voulu donner l’impression que le Venezuela vit une espèce de guerre civile, d’un affrontement des citoyens contre les citoyens », a-t-il dit.

Arreaza a aussi fait savoir que Biden a fait ces déclarations depuis le Chili où il est en visite officielle pour assister à la cérémonie d’investiture de la Présidente Bachelet.

Communiqué :

Le Président de la République Bolivarienne du Venezuela, Nicolas Maduro Moros, au nom du peuple et du Gouvernement Vénézuélien, rejette de façon catégorique les déclarations faites par le Vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, car elles constituent un manque de respect à la souveraineté vénézuélienne et une agression directe au peuple qui a subi les attaques d’un secteur fasciste qui développe une stratégie de coup d’état continu.

Ces secteurs violents, promus par l’aile la plus radicale de la droite vénézuélienne, sont les responsables (qui le reconnaissent eux mêmes) des appels à la déstabilisation, qui reçoivent des financements des officines du Gouvernement des Etats-Unis pour porter atteinte à la tranquillité du peuple vénézuélien et faire une lésion dans une démocratie solide qui a obtenu le soutien populaire lors de 18 élections en 15 ans.

Le Gouvernement des États-Unis s’est aussi uni à une conspiration médiatique internationale qui tente de fabriquer une fausse image de guerre et de répression généralisée dans tout le territoire vénézuélien quand il s’agit en réalité de foyers ponctuels créés par les artificiers de la violence contre le peuple.

Dans ses déclarations à un média, le Vice-président nord-américain a manifesté sa supposée préoccupation pour les agissements des forces de sécurité de l’état pour contenir les groupuscules violents d’extrême droite, ce qui nous fait nous interroger sur ce que ferait le Président des Etats-Unis, Barak Obama si une organisation politique appelait publiquement à sa destitution et commençait à commettre des actions terroristes qui bafoueraient les droits humains et civils du peuple des Etats-Unis. Le Gouvernement Vénézuélien est absolument sûr que si les organismes de sécurité étaient confrontés à des foyers de déstabilisation, la force appliquée par la police nord-américaine serait telle, que le nombre de victimes mortes ou blessées serait incalculable. Pourtant le respect de la vie, l’utilisation progressive et différenciée de la force et l’engagement envers la paix, sont les valeurs qui animent la majorité des hommes et de femmes qui chaque jour garantissent l’ordre public au Venezuela.

Alors que ces minuscules groupes répandent la violence, le Président de la République Bolivarienne, Nicolas Maduro, à lancé un appel à tous les secteurs du pays pour les inviter à une Conférence de Paix qui à eu une ample participation d’entrepreneurs et d’ecclésiastiques, d’organisations du pouvoir populaire et des secteurs sociaux très divers qui font la vie de la nation dans le but d’isoler les fascistes que le Gouvernement nord-américain défend, finance et appuie.

Le Gouvernement nord-américain s’isole à nouveau dans l’hémisphère et essaie de raviver la doctrine Monroe dans la région, face à la sévère déroute subie récemment dans l’Organisation des Etats Américains (OEA), où fut ratifié le soutien que l’Amérique Latine et les Caraïbes ont apporté au Venezuela, en reconnaissance de la vocation intégrationniste et souveraine léguée par le leader de la Révolution Bolivarienne, Hugo Chavez,.

Le Gouvernement des Etats-Unis, principal promoteur de la violence au niveau mondial, expert en invasions, en blocus économiques, en guerres initiées pour des intérêts économiques aux motifs de supposées menaces fictives, fabriquant d’armes létales de destruction massive et responsable de milliers de morts de civils dans le monde n’a pas la morale requise pour objecter sur le respect des droits de l’homme au Venezuela ni sur l’effort du gouvernement Bolivarien pour préserver la paix dans notre nation.

Toutefois, le gouvernement vénézuélien réitère la volonté claire de reprendre et renouveler les relations avec le gouvernement des Etats-Unis d’Amérique par un dialogue direct et transparent, basé sur le respect mutuel, la non ingérence dans les affaires internes, et la coopération nécessaire pour laquelle il a décidé la désignation d’un nouvel ambassadeur dans ce pays.

Le peuple de Bolivar, le peuple de Chavez, avec sa dignité historique , luttera toujours pour maintenir son indépendance.

Le Venezuela se respecte !

Chavez vie, la patrie continue !

Caracas 9 mars 2014

Source : http://www.matrizur.org/index.php?option=com_content&view=article&...

Traduit de l’espagnol par irisinda

URL de cet article 24785

http://www.legrandsoir.info/communique-en-reponse-au-vice-president-des-etats-unis-joe-biden.html

Communiqué en réponse au Vice-président des Etats-Unis, Joe Biden