VENEZUELA : Les Fascistes ne passeront pas !

par Yvan Catel  -  14 Février 2014, 11:10

le Venezuela est la cible d'attaques de la droite réactionnaire, revancharde et fasciste : leur rêve est bien de faire un coup d'état à la chilienne.

le peuple vénézuélien ne se laissera pas malmener et arrivera à surmonter cette épreuve et à mettre un terme à l'obscurantisme.

Les acquis de la Révolution sont indélébiles !

Aurora 14 février 2014, des informations en direct.

Oui, en effet, la situation est encore difficile, parce que la droite a commencé à utiliser une nouvelle méthode, en plus de ce tout ce qu'il ont déjà essayé. Il s'agit de faire circuler sur twitter, et les autres réseaux sociaux, des événements que n'existent pas, juste pour alarmer la population et faire croire qu'il y a une sorte de chaos incontrôlable et de la répression policière brutale. Par exemple: ils ont fait circuler hier soir qu'il y avait une fille violé dans une université, qu'il y avait un étudiant assassiné, etc. Ces mensonges sont répétés par tous comme si c'était vrai. Il s'agit de rumeurs. Mais qui provoquent des états d'incertitude. Ils cherchent des morts pour créer une ambiance chaotique et faire voir le gouvernement comme illégitime au niveau international.

Alors le gouvernement de Maduro travaille très dur pour faire face à tous les problèmes du pays, et il a réussi à résoudre des situations compliquées. Il a montré "mano dura" contre la spéculation des prix et les abus des commerçants, il a réduit les chiffres de la délinquance, mis sous contrôle la corruption, etc. Donc, étant donné que le gouvernement devient fort et que la droite au contraire est divisée et devient de plus en plus faible comme option électorale, le fascisme a décidé de reprendre la voie des attaques violentes. Les morts d'hier (ils sont trois) sont chavistes, mais la droite dit qu'ils ont eu des morts aussi, mais personne ne les connaît. Ils se font passer pour les victimes. En plus, pendant les activités de rue ils ont utilisé des feux d'artifice, apparemment comme en Ukraine, et ils ont détruits des places et des bâtiments publics. Pour finir, Leopoldo Lopez, un dirigent fasciste de l'opposition a dit hier que les activités de rue ne vont pas s'arrêter jusqu'à ce que le gouvernement tombe !

C'est compliqué parce que si Maduro fonce contre eux, ils sont contents: ils montrent tout sur CNN en disant qu'au Vénézuela il y a une situation de violence et qu'il faut intervenir. Et en se montrant comme victimes les gens d'ici, de l'opposition, descendent encore dans la rue pour protester et ils deviennent plus violents... J'espère que le gouvernement trouvera un moyen de faire face, puisqu'en plus les chavistes des quartiers populaires en se sentant impuissants vis-à-vis du cynisme de la droite, ont envie de prendre la justice en mains, ce qui est encore plus dangereux. D'un autre côte, les choses se passent tellement vite ici, que d'un moment á l'autre la situation change. Le peuple chaviste est sorti ce matin dans las rues de Caracas, pour soutenir le gouvernement, et le résultat a été très important. L'opposition n' pas osé pour l'instant tenir les activités violentes. Mais le plan putchiste continue...toujours !!!

Aujourd'hui, dans l'après-midi et le soir, les groupes violents ont continué leur travail de provoquer le gouvernement. Ils cherchent à créer un climat de guerre civile. Ils ont agressé des journalistes de la chaîne de l’État (VTV) et aussi les policiers qui la gardent. Ils profitent de la situation: ces policiers, qui protègent les bâtiments publics pendant les manifs ne sont jamais armés, c'est illégal ici depuis Chávez. On résiste mais c'est fatigant, on est toujours dans la colère et l'impuissance face à ces initiatives putschistes. Ils vont continuer demain.

J'espère qu’on arrive à s'en sortir, comme on l'a toujours fait depuis Chávez et avec Chávez. Cette guerre ne se termine jamais, mais il faut résister. Merci pour votre soutien.

VENEZUELA : Les Fascistes ne passeront pas !