ÉQUATEUR : Alianza Pais gagne une majorité des municipalités

par Yvan Catel  -  28 Février 2014, 23:53

Encore une leçon de Vraie démocratie : les médias occidentaux vont-ils la relever ??? "Notre Amérique" nous montre la voie...

Le parti au gouvernement Alianza Pais a gagné la majorité des municipalités en Équateur, selon les premiers résultats officiels des élections municipales qui se sont déroulées le dimanche 23 février, mais il a perdu les importantes mairies de Quito, Guayaquil et Cuenca.

D’après l’étude menée par les Instituts de sondage Cedatos, Market et Opinion Publica (OPE), les forces de centre droite devraient conquérir les mairies de Quito et Cuenca, et conserver celle de Guayaquil.

À Quito, Mauricio Rodas pourrait s’imposer avec 58% des voix. Et le candidat à la réélection Augusto Barrera, d’Alianza Pais, obtiendrait 40% des suffrages, selon la moyenne des trois sondages.

Tandis qu’à Guayaquil, dans le sud-ouest du pays, le maire de l’opposition Jaime Nabot serait réélu avec 60% des voix, devant Viviana Bonilla (38%) du parti au gouvernement.

L’institut de sondage Cedatos a révélé par ailleurs qu’Alianza Pais a remporté la majorité des préfectures les plus densément peuplées.

À la préfecture de Pichincha, Gustavo Baroja, du parti emmené par le président Rafael Correa, s’est imposé avec 58,7% des voix devant Rodrigo Gomez de la Torre, du mouvement Creando Oportunidades (CREO), qui a dû se contenter de 34,3% des suffrages.

Alianza Pais a également remporté la préfecture de Guayas par l’intermédiaire de Jimmi Jairala, avec 50,3% des voix, face à Cesar Rohon, du mouvement Civico Madera de Guerrero-Parti social chrétien (43,5%).

Le président Rafael Correa a qualifié ces élections de « grande fête civique » et de « journée de joie », et il a remercié « la patrie pour les victoires à Pichincha et Guayas ». Il a ajouté que « le soutien populaire est tel qu’à présent l’on compte les mairies perdues par Alianza Pais alors qu’avant on comptait celles qu’elle gagnait ».

Dans d’autres déclarations à la presse, le président a souligné les progrès réalisés ces dernières années par la démocratie de son pays, avant de signaler qu’« il reste encore beaucoup à faire pour atteindre ces droits réels, matériels, du bien vivre ».

En plus de 221 maires, les Équatoriens ont élus des préfets provinciaux (gouverneurs), 1 035 conseillers municipaux et 4 079 locaux pour une période qui s’étendra jusqu’au 14 mai 2019.

(Rédaction Granma international).

ÉQUATEUR : Alianza Pais gagne une majorité des municipalités