Progression de l'Alliance Rouge-Verte danoise

par Yvan Catel  -  29 Novembre 2013, 23:49

Une voie à suivre pour la France : Le Front de Gauche

Entretien avec Nikolaj Villumsen, député au parlement danois et responsable Europe de l'Alliance Rouge et Verte qui vient d'obtenir le meilleur score de la gauche non social-démocrate à des élections locales depuis 1946. L'ARV devient le deuxième parti à Copenhague (19.5%) et s'installe dans tout le pays avec 119 conseillers dans 79 communes contre 14 élus en 2009. Ces élections marquent un échec de la coalition social-démocrate/centriste au pouvoir et des politiques d'austérité qu'elle conduit dans la continuité du gouvernement conservateur précédent.

Peut-on dire que votre parti est un modèle de coalition de forces devenue un parti creuset ?

Notre parti s'est formé en 1989, par l'alliance du parti communiste, de la gauche du parti socialiste et par des trotskistes de la IVème internationale. Pendant les premières années, il fonctionnait comme une coalition des anciens partis, mais il est par la suite devenu un véritable parti à part entière. aujourd'hui, 95% de nos membres sont uniquement adhérents de l'Alliance et non plus des partis fondateurs. Par exemple, dans mon cas, j'ai rejoint le parti en 2000 et je n'appartiens à aucun courant si ce n'est à l'Alliance Rouge et Verte comme l'immense majorité de nos 10000 militants qui partagent un objectif commun.

Comment analysez-vous les résultats de l'autre 'gauche' ?

je pense que notre succès s'explique parce que les gens ont besoin de combattre à travers nous les coupes sombres dans les domaine social. Les gens ont voté pour nous parce que nous avons dénoncé sans relâche ces économies et parce qu'ils pensent que c'est une façon concrète d'obtenir des mesures sociales et environnementales pour les plus modestes. Et, il y a aussi cette immense déception que nos concitoyens partagent à l'égard de l'actuel gouvernement des sociaux-démocrates, du parti Social-libéral et de parti Populaire Socialiste qui ont mis un coup d'arrêt à notre processus d'Etat-providence, au profit des riches et des grandes compagnies.

Comment préparez-vous les élections européennes ?

Nous nous y présenterons à nouveau sous les couleurs du Mouvement Populaire contre l'Union Européenne comme en 2009, dont l'élu au Parlement Européen est de notre parti et siège à la GUE. Nous sommes tournés vers la coopération européenne et internationale, mais nous nous opposons à l'organisation néolibérale et antidémocratique de l'UE. Cette organisation sape les acquis sociaux en Europe, promouvant le dumping social et la haine entre les peuples. Nous combattrons pour une coopération européenne fondée sur la démocratie et le respect des droits sociaux et environnementaux.

(Source : Hebdomadaire "A Gauche" n°1370 du 29 novembre 2013 - propos recueillis par François Ralle Andreoli)

Progression de l'Alliance Rouge-Verte danoise